Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

The Caretaker

Posté le 17 juin 2009

Lorsque l'on sort un vieux 33 tours poussiéreux de jazz des années 20, le grain, les craquements mais aussi les mélodies évoquent un temps passé, une grandeur oubliée qui ne peut pas se départir d'une certaine mélancolie. Ces ambiances éthérées de vieille musique de bals, emplies de craquements ont déjà envahi les bandes sons de nombreux films et de nombreux jeux vidéos.

Là où un archiviste chercherait à retravailler le son pour retrouver le son

The Caretaker

The Caretaker

d'antan, The Caretaker a pris le parti de magnifier les craquements, les pertes de fréquences, les souffles sur des morceaux originaux des années 20 et 30. De plus, The Caretaker ne se contente pas de revenir aux morceaux passés sans apporter un regard nouveau. Là où ces morceaux se voulaient entraînants ou joyeux, on ne percevra que de la tristesse et de la mélancolie. La où les artistes de l'époque voulaient installer une ambiance feutrée, on se trouvera dans une atmosphère grinçante, parfois sinistre.

Chez The Caretaker, tous les morceaux ont un côté déglingué, comme si le tourne-disque ne tournait plus tout à fait régulièrement, si sa tête de lecture était parfaitement empoussiérée. Son oeuvre n'est pas sans faire penser à certains travaux de Philip Jeck et Janek Schaeffer, peut-être même certains y retrouveront l'ambiance des premiers Amon Tobin mais les rythmes en moins. Car il ne faut pas s'y tromper, la musique de The Caretaker est parfaitement minimaliste, ambient, sans le moindre rythme, parfois noise mais quasiment toujours feutrée.

Avant de vous délecter de la dernière sortie en date de l'artiste Persistent Repetition of Phrases sorti sur le label New-Yorkais Installsound qui a été élu meilleur album de l'année 2008 par le prestigieux magazine Wire, vous pouvez découvrir un enregistrement live d'une installation à Londres en libre téléchargement.

Vous trouverez aussi des morceaux sur la page  myspace de l'artiste.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant