Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Mauvaises reponses a des questions que l’on ne se pose pas

Posté le 28 juillet 2009

En partant en vacances, on a parfois envie d'une simple lecture de détente. En

Pourquoi les manchots n'ont pas froid aux pieds?

Pourquoi les manchots n'ont pas froid aux pieds?

déambulant dans la librairie de l'aéroport, je suis tombé sur cet ouvrage au titre accrocheur : Pourquoi les manchots n'ont pas froid aux pieds? et 111 autres questions stupides et passionnantes. Un tel ouvrage semblait parfaitement répondre à ce que je cherchais : une lecture ludique permettant au passage de se cultiver un petit peu sur des questions futiles.

Une des volontés affichées par l'auteur était de respecter les deux idées suivantes:

  1. La nécessité de la controverse en sciences.
  2. Le fait qu'il n'est pas nécessaire de posséder des diplômes pour détenir les clés de la vérité.

Ainsi, cet ouvrage ne veut en aucun cas ne veut si'mposer comme une référence sur les questions posées et c'est tant mieux. Seulement, l'ouvrage pousse un peu trop loin le respect de ces deux points. Ainsi, au lieu de tenter de faire répondre de manière précautionneuse des personnes bien documentées à ces questions, l'ouvrage se contente de recueillir des réactions de lecteurs du New Scientist, lesquels proposent des hypothèses plausibles (mais souvent contradictoires) pour répondre aux questions posées. Il en résulte une forme d'information proche de celle de wikipedia, à savoir, une collection d'idées issues du bon sens commun, toujours possibles, moins souvent vérifiables et surtout, ne citant jamais aucune source précise.

On reconnaîtra ainsi les grands dadas médiatiques du moment avec, par exemple, des recours intempestifs à des interprétations douteuses de la théorie de l'évolution pour expliquer absolument tous les phénomènes biologiques sans se soucier de savoir si on répond à la question initialement posée . Pour illustrer cet exemple, on pourra par exemple lire l'article intitulé Pourquoi les oeufs sont-ils ovales? qui possède au demeurant des hypothèses séduisantes mais qui affiche une absence totale de méthodologie édifiante.

Cette approche très décontractée de la science est très bien pour la vulgariser.  Cependant, elle aurait pu, et même certainement du, s'accompagner d'un travail plus rigoureux, notamment vis à vis de la méthodologie ou simplement pour augmenter l'ouvrage de références à des sources scientifiques de qualité pour que le lecteur véritablement curieux puisse retirer un savoir quelconque de ces lectures.

C'est ainsi un ouvrage que je ne saurai conseiller. Il n'y a pas grand chose à en retirer à part des idées reçues sur des sujets variés. On pourra largement lui préférer un bon recueil de miscelannées de Mr. Schott, encore plus décontracté et absurde dans ses thèmes mais qui présente au moins des données précises, réutilisables en société.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant