Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

True Blood, saisons 1 & 2

Posté le 9 décembre 2009

truebloodL'action de True Blood se passe essentiellement dans la petite ville de Bon Temps, Louisiane. Louisiane profonde, d'ailleurs... Comprenez par là que Bon temps est rempli de rednecks, dont la traduction la plus proche reste "péquenots". Bon Temps est donc une de ces nombreuses villes où la plupart des activités consiste essentiellement à aller chercher quelques drogues chez le dealer du coin, à aller boire des bières au café/restaurant du coin en espérant y rencontrer une minette pas trop farouche avec laquelle on pourra continuer la nuit, avant de remettre ça le lendemain.

Et pourtant Bon temps regorge d'une quantité de gens peu ordinaires. Outre Sookie Stackhouse (Anna Paquin), télépathe, on y pourra rencontrer Bill Compton (Stephen Moyer), vampire ayant participé à la guerre de sécession, une autre personne qui change de forme et d'autres joyeusetés plus ou moins mythiques ou mythologiques dont je vous laisserai la surprise. Autant dire que le vétéran de la guerre d'Irak un peu traumatisé et le tueur en série font presque office d'anecdote.

Mais revenons sur la figure du vampire, car c'est celle-ci la plus importante de la série; Dans l'univers dépeint, suite à la découverte d'une société japonaise permettant la fabrication de sang artificiel, les vampires ont décidé de révéler leur existence aux êtres humains en général, qu'ils aient un don particulier ou pas. Mais bien entendu le fait que les vampires existent ne plaît pas à tout le monde. Et c'est là la piste de réflexion suivie par la série.

En effet, Alan Ball, le créateur à qui l'on doit déjà l'excellente série Six Feet Under utilise la figure du vampire pour réfléchir aux problèmes de tolérance et d'intégration aux Etats-Unis, et dans une plus large mesure de par le monde. Problème qu'auraient pu rencontrer, au hasard, la communauté afro-américaine; il y a donc ceux qui considèrent que les vampires méritent autant de considération que les autres, ceux qui sont d'accords, mais qui pensent que les vampires devraient rester entre eux, les intégristes qui pensent que les vampires sont des abominations de Dieu, etc... Mais bien entendu les positions évoluent, Ball n'étant pas homme à rendre les choses par trop manichéennes.

C'est aussi ce qui lui permet de jouer avec les mythes des vampires. Les deux premières saisons sont ainsi très fortement empreintes de sexualité et d'érotisme, deux tendances qui ne peuvent qu'accompagner la figure du vampire. Ce qui n'empêche pas le créateur de jouer un peu avec les clichés, notamment celui de la belle vierge courant rejoindre son amant en robe blanche... Ball n'aime rien de mieux que de rendre ses récits réalistes, ce qui permet somme toute au spectateur de nettement plus s'attacher aux personnages de la série.

Si la première saison va essentiellement s'attarder sur la ville de Bon Temps et nous faire découvrir les premières pierres de cet univers particulier, la deuxième saison nous montrera plus les relations entre Hommes et Vampires, s'attardera un peu plus sur l'histoire du vampire Bill Compton, ce qui nous renseignera d'autant sur les moeurs de ses congénères ainsi que sur leur organisation.

Tirée d'une série de livres que je me suis empressé de ne pas lire, True Blood, en deux saisons, s'inscrit d'emblée au sommet des séries de qualité. On ne sera pas étonné de savoir que celle-ci, une fois encore, est produite par HBO, chaîne américaine qui apparaît de plus en plus comme un réservoir de bonnes séries. A noter également que le tournage d'une troisième saison serait sur le point de commencer pour une diffusion en 2010.

Posté par tibo

Co-fondateur du projet, passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à la culture au sens large, des jeux vidéo aux arts graphiques en passant par la musique, je cherche avant tout à faire partager mes coups de coeurs tout en découvrant de nouveaux sujets.
Commentaires (5) Trackbacks (0)
  1. Oui, je suis d’accord avec le fait qu’HBO est un réservoir de bonnes séries, et ce depuis longtemps. Fraggle Rock évoque de bons souvenirs pendant mon enfance, tales from the crypt de mon adolescence, Dream On des années lycée, et plus récemment, Sex and the city, les Sopranos, Six Feet Under, The Wire… Actuellement nous sommes dans Deadwood, dont les deux premières saisons m’ont vraiment emballé, mais qui semble s’essouffler au cours de la troisième. Rome est dans la playlist…

  2. Rome très bon aussi ! The wire excellent et évidemment Sopranos + six feet under les cultissimes !

    Toujours pas vu The Shield ? Une autre vision d’une enquête policière que The wire 😀

    HBO c’est aussi OZ, une des premières séries « feuilletonnesques » (avec Twin peaks) : de plus il est assez incroyable de voir que tous les acteurs qui ont joué dans OZ se retrouve plus tard dans presque toute la bonne production de séries américaines, comme un tremplin …

  3. J’ai oublié de dire a Tibo, que l’on était en train de regarder True Blood ici, du côté de l’alsace et que j’allais te proposer de zieuter du coté de cette série pour que tu vois autre chose que Buffy 😀

  4. Eh ! Buffy c’est très bien, d’ailleurs True Blood s’inspire en partie du cadre posé par Buffy. The Shield, je l’ai pas trouvé très bien, j’ai préféré Braquo dans le genre, un peu plus crédible. Je trouve que les personnages de The Shield sont trop typé et manichéens.

    The Wire, absolument génial de mon point de vue.

    Oz, j’ai assez aimé la première saison, mais pas trop eu envie de continuer ensuite, je ne sais pas pourquoi…

  5. « Buffy c’est très bien », cette opinion m’interpelle, tu pourrais en dire un peu plus ?


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant