Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

James Dieu

Posté le 23 décembre 2009

James Dieu

Dieu est un sosie d'Elvis Presley alcoolique qui habite au fond d'une vieille canette de Coca-Cola. Il a vomi le monde il y a une éternité suite à une cuite au Whisky. Depuis, il regarde les hommes mourir avec amusement. Les quelques rares miracles qu'il accomplit ont pour seul but de l'amener dans le lit d'une femme facile.

Quant à Jésus, c'est un baba-cool toxicomane qui ne cesse de geindre car son père refuse de le reconnaître. Ces découvertes vont être faites par un immigré mexicain, vivant à New-York et ayant travaillé de nombreuses années chez Coca-Cola avant de se faire virer. Sa foi, pourtant initialement inébranlable, va en prendre un sacré coup...

James Dieu est un portrait au vitriol de l'Amérique. Bien que l'ouvrage soit violemment  blasphématoire, ce n'est pas l'Eglise qui est visée mais plutôt le rêve américain. Si Dieu est un sosie d'Elvis, c'est parce qu'il incarne à la perfection ce rêve et sa décadence. Si l'homme qui se retrouve face à la désillusion est un immigré mexicain, ce n'est pas pour sa croyance en la religion chrétienne mais plutôt pour sa croyance en la société américaine. Sous cette irrévérencieuse réécriture du mythe chrétien, c'est une bien plus irrévérencieuse fresque de l'Amérique des oubliés que Fred Pontarolo nous offre.

Absurde et grotesque, James Dieu va toujours trop loin et c'est là son identité. Cependant, si le récit n'a clairement aucune retenue, il ne sombre pas pour autant dans le graveleux où la gratuité, il reste dans le domaine d'une obscénité symbolique, pleine de sens. Loin de servir de tribune politique, James Dieu est plutôt une sorte d'exutoire où sont concentrés sans vergogne tous les clichés anti-américains. Par là-même, Pontarolo raille tout autant l'Amérique que ses détracteurs invétérés.

Par beaucoup de côtés, James Dieu fait penser à Léon la Came ou Laid, Pauvre et Malade de Nicolas de Crécy. Par l'ignominie des personnages et l'absurdité des situations d'une part. Par les crayonnés et les couleurs, superbes, d'autre part.

Parue sous forme de série de trois tomes entre avril 2007 et janvier 2009 aux éditions Futuropolis, James Dieu est un ouvrage jubilatoire, à réserver aux amateurs d'humour grinçant et absurde.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant