Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

5 ans d’Hyperdub

Posté le 22 janvier 2010

Issu des mouvances garage, 2-step, jungle et asian vibes de la scène londonienne, le dubstep est devenu le mouvement le plus créatif de musiques électroniques ces dernières années. Si c'est au label Tempa que l'on doit les premières productions massives de dubstep avec notamment la sortie de la compilation pionnière Dubstep Allstars vol. 01 par DJ Hatcha en 2004, c'est indéniablement au label Hyperdub que l'on doit l'e succès du dubstep auprès du grand public. Dès sa première sortie (South London Bouroughs de Burial en 2005), le label se fait remarquer grâce à sa volonté d'extraire le dubstep de la culture club dont il est issu afin d'en faire une musique d'écoute à part entière.

Après 5 ans d'existence marqués de grand succès publics et critiques (Memories from the Future de Kode 9 & the Spaceape en 2006, Untrue de Burial en 2007...), le label monté par Kode 9 sort la compilation 2xCD 5 Years of Hyperdub nous proposant de retracer le passé du label et d'en entrevoir un possible avenir.

Chaque CD fait 16 titres. Le premier propose de nouveaux titres d'artistes signés chez Hyperdub. On y retrouvera ainsi les classiques Burial, Kode 9, King Midas Sound, Samiyam mais on aura aussi le plaisir de découvrir de nouvelles signatures comme par exemple l'excellent Flying Lotus, précédemment apparu chez Warp. Ces titres s'inscrivent dans la parfaite lignée des titres précédemment sortis par le label. Si certains pourront être déçus qu'avec ce premier disque le label ne se soit pas plus ouvert vers de nouvelles directions, d'autres apprécieront justement le fait que le label a su préserver l'essence de son succès. Sans être renversant, ce premier disque est de très bonne facture et force est de constater qu'il contient véritables perles comme Aidy's Girl Is a Computer de Darkstar (d'ailleurs sorti simultanément en 12") ou, après plus de deux ans de silence, le superbement placide Fostercare de Burial.

Le second disque propose de redécouvrir les titres qui ont fait le succès du label. Malheureusement l'histoire du label n'est pas encore assez longue pour qu'une telle rétrospective ne nous fasse redécouvrir des titres que nous aurions pu oublier. Ainsi, si vous connaissez déjà bien le label, c'est un disque un peu décevant. En revanche, si vous ne connaissez pas le label, c'est une très bonne façon de vous faire une idée des titres qui ont fait sa réputation même si à mon sens, l'écoute des albums procure une immersion plus propice à l'appréciation.

Ainsi, 5 years of Hyperdub est une très bonne compilation qui devrait permettre à tous les retardataires de prendre le train du dubstep en marche. Les habitués du label éprouveront aussi un plaisir certain à l'écoute de cette compilation mais force est de constater qu'elle était trop attendue pour parvenir à pleinement remplir son contrat.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant