Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

There is love in You, de Four Tet

Posté le 6 février 2010

There is love in you

There is love in you

Kieran Hebden est un artiste à la frontière des genres, à la fois aimé sur la scène electronica pour son travail sous le nom de Four Tet, sur la scène Free Jazz pour ses collaborations dans Steve Reid Ensemble et sur la scène rock pour son projet The Fridge. Nous en parlions encore récemment, pour  son incursion sur la scène dubstep aux côtés de Burial. S'il revient aujourd'hui dans nos colonnes, c'est à l'occasion de son cinquième album sous le nom de Four Tet sorti sur Domino Records le 25 janvier dernier.

Intitulé There is Love in You, cet album reste dans la tonalité qui a fait le succès de Four Tet : une composition typiquement électronique et des sonorités essentiellement organiques.  Pour cet album cependant, Four Tet prend le virage qui s'annonçait dans ses récentes prestations live, à savoir celui d'une nette influence house et IDM.

N'allez pas croire que Four Tet sombre pour autant dans la simple musique de club, non. Il s'agit en fait surtout d'une influence qui s'exprime au travers de rythmiques résolument binaires et d'une construction assez hypnotique des morceaux. Au-delà de cela, les morceaux sont profondément ancrés dans un monde organique concret, les rythmiques bien que binaires ont une tonalité résolument organique et les métallophones qui caractérisent Four Tet sont toujours incontournables. Nous nous retrouvons en fait dans un univers très similaire à celui de Matthew Herbert depuis les années 2000 : facile d'accès, chaleureux et entraînant mais riche et subtilement construit.

Parfois aux limites de l'easy listening, There is love in you ne manquera pas de ravir un large public. Et si comme tous les albums d'easy listening, on peut craindre une lassitude rapide après un enthousiasme de départ, je pense que, comme c'est le cas des albums d'Herbert,  celui-ci évitera cet écueil grâce à toutes les finesses que recèlent ses morceaux.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant