Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

edIT, le renouveau du glitch-hop ?

Posté le 28 février 2010

edIT
edIT

Glitch-hop, un terme finalement assez adéquat pour désigner cette branche souvent instrumentale du hip-hop aux rythmiques proches de l'electronica et où les traditionnels samples de soul-funk sont remplacés par de bien plus électroniques glitches, clicks et cuts. Le plus connu des artistes de cette scène est probablement Prefuse 73, qui nous gratifia de quelques excellents albums à ses débuts avant de sembler avoir épuisé le genre ces dernières années.

Mais la relève arrive et elle porte un nom : The Glitch Mob, un trio (ex-quator) de jeunes californiens ultra-créatifs : Boreta, Edward Ma, Josh Mayer (et Kraddy). Ces jeunes artistes californiens sont surtout connus pour des shows live détonants où se mêlent les influences hip-hop, electro, IDM et expérimental. Puis, The Glitch Mob a monté son propre sous-label de Alpha Pup, appelé Glitch Mob Unlimited, un label sur lequel on retrouve les productions individuelles de jeunes artistes.

Le plus talentueux d'entre eux est très probablement Edward Ma, plus connu sous le nom de edIT. Après avoir signé quelques productions au début des années 2000 sous le nom de Conartist, il signe en 2004 sous le nom de edIT le très remarqué album Crying over Pros for no Reason sur le prestigieux label Planet Mu. Cet album reste encore aujourd'hui un must du genre. Les rythmiques sont ultra-puissantes, les mélodies épiques, les glitches sont complexes sans jamais pour autant sombrer dans le drills. Cet album, grandiose, pourra rappeller les LP5 et EP7 d'Autechre ou l'excellent The Blurring of Trees de Lexaunculpt.

En 2008, edIT signe Certified Air Raid Material sur Alpha Pup, un album résolument hip-hop, aux rythmiques très lourdes, beaucoup plus influencé par l'electro-club que par l'electronica. Le résultat est d'une efficacité redoutable même si on n'y retrouve pas toute la finesse du précédent album.

Ainsi, dans le petit monde fermé du glitch-hop, edIT et The Glitch Mob viennent clairement assurer la relève. Espérons juste qu'ils sauront préserver un juste équilibre entre la fine musique d'écoute et les lourds titres de club.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. Excellente trouvaille en effet. Le premier album a été pour moi une véritable surprise, cela faisait longtemps que je n’avais pas écouté quelque chose d’aussi nouveau et créatif. Je recommande aussi vivement son écoute.


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant