Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Cosmogramma, de Flying Lotus

Posté le 22 juin 2010

CosmogrammaAprès plusieurs sorties sur des labels indépendants, Flying Lotus s'est fait connaître ces dernières années du grand public en signant à plusieurs reprises sur le label Warp dont il est maintenant devenu l'une des valeurs sûres. Son dernier album, Cronogramma, vient confirmer le talent créatif de cet artiste californien même si son côté patchwork laissera probablement un certain nombre d'auditeurs sur le chemin.

Des précédents albums de bricolages post-hip-hop riches et éthérés, Cosmogramma ne retient que l'aspect bricolage. L'éther est remplacé par une tonalité plus concrète voire organique et les ambiances hip-hop ont été délaissées au profit d'un mélange de jazz et d'electro flirtant parfois de manière assez improbable avec des ambiances pop ou J-pop. Et non satisfait d'être inclassable, Cosmogramma bouscule encore les canons musicaux en étant d'une parfaite inconstance puisque l'album ne cesse d'alterner entre accès frénétiques et passages feutrés.

Et pourtant, de ce mélange de prime abord chaotique naît une étrange unité. Une unité qui ne relève pas d'une quelconque classification mais simplement de la cohérence de l'atypique univers musical d'un artiste à la créativité débordante. Si cet album devait être comparé à ceux qui l'entourent, nous pourrions sans doute le rapprocher par instants de Daedalus de par la construction des morceaux et les rythmes syncopés ou de Cornelius par l'aspect bricolages improbables aux tonalités pop. Mais l'habillage surchargé parfois baroque, la tonalité lo-fi voire 8-bits et l'atmosphère totalement uniques font de cet album une sorte d'OVNI dans le paysage électronique actuel.

Et si Cronogramma risque de laisser plus d'un auditeur perplexe, il faut tout de même bien préciser qu'il ne s'agit en rien d'une musique expérimentale pour initiés car Flying Lotus laisse la part du lion à la musicalité dans cet univers électronique hautement improbable mais finalement tellement humain.

http://www.flying-lotus.com/

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant