Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Six Feet Under, de Alan Ball

Posté le 18 juillet 2010

La mort peut parfois être ironique. Nathaniel Fischer, entrepreneur en pompes funèbres, a dû souvent se le répéter avant d'être percuté par un bus alors qu'il était au volant de son corbillard. C'est là l'élément fondateur de la série, de son genre, et c'est également celui qui permet une introduction de quasiment tous les personnages que nous allons suivre au cours des cinq excellentes saisons de la série.

Il y a ainsi Nathaniel Fischer Junior, le fils prodigue qui voulait absolument tout sauf devenir directeur funéraire, il y a David, son frère, homosexuel refoulé qui a suivi les pas du père dans l'espoir de le satisfaire. Il y a Ruth, leur mère, qui est soudain confronté à un grand vide, elle qui ne vivait que pour rendre mari et famille heureux doit désormais apprendre à s'occuper d'elle même. Et il y a Claire, la cadette, adolescente qui se cherche à travers les drogues et les arts, marquée qu'elle a été par sa croissance au milieu des morts et de leur préparation.

C'est donc le quotidien de cette famille qui doit se reconstruire après un décès brutal et inattendu qui est suivi. Ceux-ci étant constamment confrontés à la mort, il leur est quotidiennement rappelé que le temps est compté, et que la faucheuse peut frapper n'importe quand, et de toutes les manières. Le choc initial de la mort du père est utilisé comme point de départ d'une nouvelle évolution, d'un changement des personnages.

Bien entendu, d'autres événements interviendront également, poussant les personnages dans leur derniers retranchements, les obligeant à faire face comme ils le peuvent, que les événements soient de grands malheurs ou de superbes bonheurs. Une fresque de réflexion sur la manière d'aborder la vie, ses événements, ses buts... Car on ne vous apprendra rien en vous annonçant d'emblée qu'à la fin, tout le monde meurt. N'est-ce pas là notre lot à tous, le seul vrai point commun qui nous unit ?

Six Feet Under est une série qui date déjà de 2001 mais qui n'a rien perdu de sa verve. Une histoire intelligente et profonde soutenue par d'excellents acteurs (qui peinent un peu parfois, mais sans que cela ne devienne véritablement une gêne) et une réalisation toujours efficace et assez épurée, mais qui retranscrit très bien l'état d'esprit des personnages et leurs sentiments. Un grand oeuvre à défaut d'un chef-d'oeuvre.

Posté par tibo

Co-fondateur du projet, passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à la culture au sens large, des jeux vidéo aux arts graphiques en passant par la musique, je cherche avant tout à faire partager mes coups de coeurs tout en découvrant de nouveaux sujets.
Commentaires (1) Trackbacks (0)
  1. tiens, nous on se les refait en ce moment !

    Les grands esprits se rencontrent 🙂


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant