Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Sleep No More de DJ Signify

Posté le 16 août 2010

Il est toujours intéressant, durant certaines périodes, de se replonger dans ses archives, voire dans celles de ses amis. Il est toujours une pièce que l'on avait mise de côté, se promettant de l'écouter dès que possible, qui fût ensuite malheureusement laissée à l'abandon. Replonger dans ses archives permet de sauver ces naufragés.

Et c'est en replongeant dans les archives de Greg que je suis remonté avec le Sleep No More de DJ Signify. Plusieurs indices sur sa pochette nous laisse entendre qu'il s'agît bien là d'une de ces oeuvres à laquelle il faut prêter une oreille : sorti sur Lex Records, DJ Signify se permet des collaborations avec les MCs Sage Francis et Buck65.

Et dès la première écoute, nous savions que c'était là une belle petite perle que nous venions de ressortir des méandres de l'histoire. Sleep No More est un album presque entièrement instrumental, mis à part les interventions citées plus haut, s'axant autour d'un hip-hop à la fois efficace et accessible, mais présentant tout de même la profondeur nécessaire que nous sommes habitués à attendre d'une oeuvre musicale. DJ signify construit ainsi des tracks sombres et mélancoliques, sortes de déambulations dans une ville, la nuit, une ville vidée de tous ses habitants. De temps à autres surgit un poète pour lancer quelques rimes, mais ce sera là la seule présence humaine, quelques notes que l'on pourrait croire chaleureuses mais qui sonnent plutôt nostalgiques. De temps à autres, quelques scratchs bien placés viennent agrémenter l'ensemble musical, jamais comme une démonstration d'une quelconque incroyable technique, mais surtout parce que la sonorité même produite par le frottement du disque apporte encore plus à l'univers développé.

DJ Signify a signé avec Sleep No More un album hip-hop incontournable, parfaitement ciselé, profond mais toujours accessible, à l'ambiance assez sombre et urbaine, malgré quelques notes d'un possible bonheur. Une seule manière pour nous de lui rendre honneur désormais, suivre le principe évoqué par le titre de l'album, ne plus dormir sur nos lauriers et reprendre la recherche de ces pièces que nous aimons tant, quelles soient nouvelles ou anciennes, et surtout tenter de les faire partager.

Posté par tibo

Co-fondateur du projet, passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à la culture au sens large, des jeux vidéo aux arts graphiques en passant par la musique, je cherche avant tout à faire partager mes coups de coeurs tout en découvrant de nouveaux sujets.
Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. C’est un excellent album en effet. J’avais moi aussi ressorti des cartons il y a quelques mois son précédent album Teach the children , avec beaucoup de plaisir. Mais il me semble qu’à l’époque, je préférais tout de même Sleep no More.

    Par contre, je ne connais pas ses dernières productions, je vais me mettre en quête dès maintenant, merci d’avoir déterré ça 🙂

    • J’ai suivi exactement le même process que toi, et je me suis rendu compte que le monsieur est encore assez actif sur la scène; Un nouvel album est sorti très récemment avec notamment la participation d’Aesop Rock. Je crois que l’album s’appelle on City, sorti en 2010.

      Le premier qui trouve prévient l’autre 😉


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant