Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

La playlist de l’été

Posté le 9 octobre 2010

Premier post saisonnier sur magM3, maintenant que les feuilles commencent à se teinter et que l'automne avance, nous vous proposons dans cet article de balayer les albums qui nous ont marqués au cours de cet été 2010. Il ne s'agit pas nécessairement de productions sorties durant cette période, mais plutôt de disques que nous avons écoutés et qui nous ont marqués au cours des ces trois mois. Le choix fut difficile et arbitraire et beaucoup de bonnes choses qui devraient être là n'y sont pas...

La playlist de Greg

Pan American - Quiet City [Kranky, 2004]
Si il y avait eu une playlist de l'été dernier et même de celui d'avant, cet album y aurait déjà figuré en bonne place... A la frontière entre l'ambient et le post-rock, porteur d'une tristesse immense mais tellement belle...

Max Richter - Infra [130701,2010]
La bande son d'une création mêlant chorégraphie, visuels et musique contemporaine. Une oeuvre minimaliste, mélodique et mélancolique. J'en parle plus longuement ici.

Deru - Say Goodbye to Useless [Mush, 2010]
Un authentique album de nu-hip-nop, abstract à souhait. Une très belle sortie de l'incontournable label Mush.

iTAL tEK - Cyclical [Planet Mu,2008]
Une ambiance dubstep, des sonorités electronica qui rappelent aussi parfois le Warp de la fin des années 90, une construction minimaliste et atmosphérique, cet album d'iTAL tEK n'est pas le dernier sorti mais il reste à mon avis le meilleur à ce jour.

edIT - Certified Air Material [Alpha Pup, 2008]
Un mélange de hip-hop crunk, d'electro-clash et de club avec une épaisse dose de glitches. Ce second album d'edIT est bien moins fin que son précédent Crying Over Pros for No Reason (Planet Mu, 2004) mais il possède un côté jouissif et raccoleur qui est pour le moins efficace.

La playlist de Matteo

Gonjasufi - A Sufi and a Killer [Warp, 2010]
Une sortie un peu OVNI sur le label Warp, qui m'a personnellement conquis, balayant large Hip-Hop et influences. J'en parle plus longuement dans cette chronique.

Fingathing - And The Big Red Nebula Band [Ninja Tune, 2004]
En diggant dans mes archives Ninja Tune, j'ai exhumé cet album... et Wow ! Comment avais-je pu passer à côté ? Véritable pépite, avec Sneaky à la contrebasse électrique et Peter Parker aux platines, le résultat donne un abstract HipHop/NuJazz détonnant.

Pantha Du Prince - Black Noise [Rough Trade, 2010]
Une fois que l'on a rayé un unique morceau vocal de cet album, on se retrouve avec un véritable bijou d'électro minimale sensible. Envoutant, calme et posé, Black Noise berce et transporte. M'a permis de débuter nombre de matins tristes dans les transports parisiens...

DJ Signify - Of Cities [Bully Records, 2009]
Étrange impression avec l'écoute de cet album, une sorte d'abstract Hip-Hop, sévèrement teinté de Trip-Hop par moment ? Donc bien rétro... Mais je ne sais pas, ça a fait mouche. Sombre, groovy à souhait, certaines pistes ont définitivement rejoint la playlist et tourné tout l'été.

Frank Bretschneider - EXP [Raster-Noton, 2010]
Si Pantha du Prince est l'album des matins difficiles de mon été, EXP est celui des décompressions post-work. Du Raster-Noton grand cru, précis, géométrique et déshumanisé. Idéal pour s'abstraire l'espace d'un instant de la réalité et effectuer une coupure nette.

Posté par matteo

Contributeur de magm3 depuis le début (ou presque), en particulier sur les aspects techniques. Je suis particulièrement intéressé par la littérature fantastique (classique et contemporaine), le cinéma d'art et d'essai, la musique électronique (balayant large du breakbeat aux productions expérimentales type Raster Noton). Actuellement ingénieur en informatique.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant