Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

North, de Darkstar

Posté le 28 octobre 2010

En cinq ans d'existence, le label Hyperdub nous a habitué à un dubstep de qualité, souvent décalé par rapport au reste de la scène, bien plus axé sur l'écoute que le club, nous en parlions d'ailleurs de manière élogieuse à l'occasion de la sortie de la compilation anniversaire début 2010. Nous avions d'ailleurs mentionné l'excellent titre Aidy's Girl Is a Computer de Darkstar qui était présent sur le CD dédié aux nouvelles sorties du label. Il aura fallu attendre cette semaine pour que sorte enfin l'album de Darkstar intitulé North. Voyant que le fameux titre susmentionné s'y trouvait, c'est avec un enthousiasme débordant que je me suis jeté sur cette sortie... pour rapidement tomber de haut.

Hyperdub nous avait habitué à un son original et varié mais malgré tout, il subsistait une belle cohérence dans la ligne artistique,  cette dernière étant axée sur un dubstep créatif et plutôt atmosphérique. On s'attendait donc légitimement à quelque chose dans cette veine là, surtout que le fameux titre de Darkstar présenté sur la compilation anniversaire du label, et présent sur cet album, s'y inscrivait parfaitement. Mais non.

North est, de manière pour le moins surprenante, un pur album d'electro-pop, avec une seule entorse à la règle, le fameux titre Aidy's Girl Is a Computer... Dans son genre, l'album n'est pas plus mal qu'un autre, il est parsemé de petits glitches et sonorités lo-fi qui lui donnent un certain charme, mais les compositions, d'une gentillesse extrême, flirtent régulièrement avec la niaiserie.

Vous l'aurez compris au fil des posts sur le m:3, je ne suis pas clairement le public cible de ce genre musical, alors je ne m'acharnerai pas à le détruire, estimant surtout qu'il s'adresse à d'autres. Mais si pour vous musique électronique rime avec abstraction et encore plus si vous suivez le label Hyperdub pour y trouver du dubstep de qualité, passez simplement votre chemin.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant