Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Essai non transformé pour James Blake

Posté le 15 octobre 2011

Après plusieurs sorties de grande qualité, dont notamment deux EPs très pointus sortis R&S, James Blake avait pris un virage dangereux pour la sortie de son premier album, James Blake, mélangeant crooning et sonorités expérimentales. Ce virage avait cependant été très bien maîtrisé etJames Blake sorti sur Atlas Records en début d'année, quoique trop facile à la longue, avait été une belle découverte. Mais la sortie de virage allait être difficile à négocier, comme en témoigne l'EP qui a pris la suite : Enough Thunder.

En effet,  l'équilibre du chant de charme, du piano dissonant et des samples électroniques qui avait fait tout l'intérêt de James Blake est ici brisé puisque l'électronique disparaît totalement au profit d'un chant facile et d'un piano par trop mélodique. Et au seul instant où James Blake semble vouloir se lancer dans des sonorités plus avant-gardistes, il nous gratifie d'un triste fade out...

Enough Thunder est donc une succession de mignonnes chansonnettes sans saveurs, loin d'être à la hauteur des talents de l'artiste. C'est bien dommage.

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant