Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Comment voyager avec un saumon ?

Posté le 5 février 2012

Comment voyager avec un saumon ?En général, on connait surtout Umberto Eco pour ses romans denses et érudits ou pour ses essais universitaires de médiéviste éclairé. C'était en tout cas ma situation. Je fus donc quelque peu surpris en découvrant que l'auteur pouvait aussi mettre son intelligence au service de badineries et de jeux littéraires, comme en témoigne Comment voyager avec un saumon ?, un petit opuscule édité il y a maintenant plus de 15 ans, mais finalement assez peu mis en avant dans les librairies et dont la lecture procure cependant quelques heures de grand bonheur.

Comment voyager avec un saumon ? est essentiellement un recueil de chroniques publiées par l'auteur dans différents journaux italiens, chacune d'entre elles portant sur une des nombreuses absurdités qui constituent notre monde. Ceci peut aller de "Comment ne pas utiliser le fax" à "Comment organiser une bilbiothèque publique", tout en passant par "Comment reconnaître un film porno" ou "Comment on pouvrait revenir en arrière dans le futur"...

Le style de l'auteur est une profonde érudition mêlée à la plus grande finesse d'esprit et à un grand sens de l'absurde, le tout utilisé avec une ironie sans faille.

On pourrait, fort justement de nos jours, être lassé du cynisme et craindre ces chroniques de la bêtise ordinaire qui ne font qu'entretenir la misanthropie. Mais quand la plume est maniée par un homme dont l'humanisme n'est plus à démontrer, cela prend une dimension bien plus humoristique que haineuse. Rien ne résumerait d'ailleurs mieux la tonalité du livre que les mots de l'auteur lui-même: "C'est humain de refuser de croire que les autres sont indistinctement des couillons. Sinon en quoi la vie vaudrait-elle d'être vécue ? Mais, à la fin, quand tu sauras, alors tu auras compris en quoi cela vaut la peine - en quoi c'est splendide même - de mourir".

Il en résulte un ouvrage hilarant, léger et pourtant d'une grande justesse, à ranger à côté de vos anthologies des Papous dans la tête et autres éléments indispensables d'une bonne bibliothèque car, "Culture sans gaieté n'est que ruine de l'âme" (Hervé Le Tellier).

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant