Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Burial – Kindred EP

Posté le 3 mars 2012

Pour l'instant uniquement disponible en version numérique sur le site d'Hyperdub (refait à neuf pour l'occasion), le Kindred EP de Burial arrive un peu moins d'un an après la sortie très appréciée de son Street Halo EP. Présentant trois titres dont deux frôlent les douze minutes, cet EP se rapprocherait presque d'un mini-album, ce qui est plutôt une bonne nouvelle de la part d'un artiste somme toute très laconique.

Kindred EP marque un pas supplémentaire vers l'exploration d'atmosphères que mène Burial. Les morceaux, toujours aussi feutrés et éthérés, se voient ici souvent magnifiés par une composition plus riche qu'à l'accoutumée avec de vrais mouvements, ruptures et un sens du détail plus poussé. Burial a ainsi encore une fois su rappeler qu'envers et contre tous les formats du dubstep, il est encore possible d'y créer des morceaux où la créativité prime sur l'efficacité. De manière assez amusante d'ailleurs, Hyperdub ayant peur de prendre les auditeurs les moins aventuriers au dépourvu, le label met même en garde : "Any crackles and dropouts on the EP are intentional", c'est dire...

Mis à part quelques nouvelles structures rythmiques surprenantes sur Loner, cet EP ne vient pas révolutionner le travail de l'artiste mais vient plutôt le confirmer.

Ainsi, le troisième et dernier titre, Ashtray Wasp, vient clore cet EP sur ce que l'on pourrait qualifier, n'ayons pas peur des mots, "d'apothéose du Burialisme". Il nous livre en effet une véritable symphonie de tout de ce que Burial sait faire de mieux. Des ambiances mélancoliques aux boucles qui mettent en transe en passant par les voix pitchées caractéristiques de son travail, Burial fait appel à tous ses talents dans ce morceau polymorphe parfaitement orchestré. Un titre qui restera certainement dans les annales de la musique électronique et qui montre que, même si le dubstep est est maintenant un genre parfaitement dévoyé, il aura tout de même permis de très belles choses.

 

Posté par greg

Co-fondateur du m:3. Amateur de musiques électroniques, en particulier de musiques minimalistes et abstraites. Toujours à la recherche de l'underground et opposé à l'idée même d'"industrie culturelle". Mathématicien le jour, DJ la nuit. Après avoir vécu dans la capitale des Gaules, de la France et au Québec, s'est exilé dans la Caraïbe pour cacher la fortune amassée grâce à ses recherches fondamentales et à ses concerts, il semble cependant miraculeusement absent des fichiers Offshore Leaks.
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant