Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

La ligue des gentlemen extraordinaires, de Alan Moore et Kevin O’Neill

Posté le 6 novembre 2010

La récente lecture du très bon Steampunk d'Etienne Barillier m'a donné envie de me replonger dans certaines des références qu'il cite. Parmi celle-ci, La ligue des gentlemen extraordinaires, une oeuvre bien connue des amateurs de comic books et autres romans graphiques à l'anglo-saxonne, tant du fait de son scénariste, Alan Moore, que de sa qualité intrinsèque, proche de l'excellence.

Dieu en personne

Posté le 26 juillet 2010

Et si Dieu s'incarnait en personne dans une société comme la nôtre ? A quoi ressemblerait-il ? Quelle serait son attitude ? Comment le reconnaîtrait-on malgré son indéfinissabilité ? Comment réagirait-on ? Serait-on capable d'en tirer profit et si oui, quel profit ? Voici quelques-unes des innombrables questions que Marc-Antoine Mathieu aborde dans son ouvrage Dieu en personne, paru aux éditions Delcourt en août 2009.

Marc-Antoine Mathieu a toujours aimé amener son lecteur à se poser des questions. Qu'elles soient logiques comme dans la série des Julius Corentin Acquefacques prisonnier des rêves, sociologiques comme dans Mémoire Morte ou métaphysiques comme dans le présent ouvrage, les questions posées par Marc-Antoine Mathieu le sont aussi bien de manière directe qu'à travers d'insolubles paradoxes ou de subtiles métaphores poétiques. Jamais gratuites, ces questions n'attendent pas toujours des réponses. Pour autant, l'auteur donne toujours de très intéressantes pistes de réflexion.

Les petits riens, de Lewis Trondheim

Posté le 6 janvier 2010

Les petits riens de Lewis Trondheim

Aujourd'hui, rares sont les auteurs de BD qui ne se retrouvent pas sur la blogosphère. De nombreux amateurs venant s'ajouter, le monde des blogs BD  est maintenant devenu aussi actif que difficile à suivre. Une bonne méthode sûre pour trouver des blogs de qualité consiste alors à suivre ceux qui arrivent à subsister depuis longtemps dans cette jungle. Existant depuis maintenant plus de quatre ans, Les petits riens, le blog BD de Lewis Trondheim a de nombreuses raisons d'avoir traversé les années.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Lewis Trondheim est l'un des auteurs de BD les plus prolifiques et les plus importants de ces dernières années. Fondateur de la très influente maison d'édition l'Association, membre de l'OuBaPo, il est derrière de nombreuses séries (Donjons, Lapinot...), d'innombrables albums isolés (Mister 0, Ile Bourbon 1730...), il a été lauréat du grand prix d'Angoulême en 2006, et a été décoré de l'ordre des Arts et des Lettres. Mais il ne suffit pas d'être un grand auteur de BD pour être un bon auteur de blog BD et Lewis Trondheim a, là aussi, fait montre d'un certain talent.

James Dieu

Posté le 23 décembre 2009

James Dieu

Dieu est un sosie d'Elvis Presley alcoolique qui habite au fond d'une vieille canette de Coca-Cola. Il a vomi le monde il y a une éternité suite à une cuite au Whisky. Depuis, il regarde les hommes mourir avec amusement. Les quelques rares miracles qu'il accomplit ont pour seul but de l'amener dans le lit d'une femme facile.

Quant à Jésus, c'est un baba-cool toxicomane qui ne cesse de geindre car son père refuse de le reconnaître. Ces découvertes vont être faites par un immigré mexicain, vivant à New-York et ayant travaillé de nombreuses années chez Coca-Cola avant de se faire virer. Sa foi, pourtant initialement inébranlable, va en prendre un sacré coup...

Construire un feu, de Chabouté

Posté le 28 novembre 2009

Construire un feu

Construire un feu

A l'origine, Construire un feu est une nouvelle de Jack London. Une nouvelle impressionnante mettant en scène un pionnier qui, comme nombre de ses homologues à la fin du XIXème siècle, va être emporté par le froid dans le grand Nord américain. Nous suivons ainsi la marche inéluctable de ce pionnier vers sa mort, dont la courte survie dans le froid ne dépendra que de sa capacité à pouvoir faire un feu. Construire un feu est une parfaite illustration de cette folie vaniteuse qui a emmené des hommes affronter une nature indomptable dans le seul but d'en ramener quelques richesses. Très symbolique, la nature décidera d'emporter cet homme dont la survie est par trop artificielle alors qu'elle épargnera le chien du pionnier, que l'absence d'orgueil amène à un comportement plus en accord avec la nature qui l'entoure.

Cette fameuse nouvelle de Jack London a été magnifiquement illustrée par Chabouté dans l'adaptation du même nom éditée par Vents d'Ouest en 2007. Très inspiré, Chabouté a su réellement s'approprier le texte de Jack London et parvient à nous proposer une BD très forte bien que silencieuse et essentiellement graphique. La seule voix que l'on entend est celle de la Nature, qui juge cet homme en proie au froid. Une voix qui dénonce cette vanité humaine et la condamne avec une froideur terrible.