Magm3 guide informel de nouvelles cultures depuis le siècle dernier

Breaking Bad – Saison 2 et 3

Posté le 17 avril 2011

Commençons par la prévention d'usage : si vous n'avez pas vu la première saison et que vous comptez la voir, cessez tout de suite de lire ces lignes, la suite révélant la fin de la première saison. Si vous êtes encore en train de lire à ce stade, prenez vos responsabilités. Et si vous n'avez commencé à lire qu'après, c'est à dire que vous n'avez même pas fait l'effort d'attaquer le texte par son début désigné, je ne peux rien pour vous, et d'une certaine manière, j'exulte un peu, ha !

Ceci étant dit, revenons-en à nos moutons. Petit rappel des faits : Walter White est un brillant chimiste coincé dans un poste d'enseignant de lycée sans avenir, atteint d'un cancer, obligé de cumuler deux emplois pour pouvoir subvenir à ses besoins et surtout à ceux de sa femme enceinte et de son fils, handicapé. Sa rencontre avec un de ses anciens élèves, Jesse Pinkman, va complètement changer la donne, les deux décidant de s'associer dans une activité hautement lucrative, le trafic de méthamphétamines.

Treme, une série de David Simon et Eric Overmyer

Posté le 16 octobre 2010

Carte postale de la Nouvelle Orléans avant 2005 : Les jolies maisons à balcons de Bourbon Street, les rues pleines de gens costumés pendant le carnaval, les musiciens de jazz, la fête et l'insouciance. Carte postale de la même ville après 2005 : les musiciens sont toujours là, mais moins nombreux, les maisons tiennent difficilement debout pour celles qui le sont encore, quelques cars de touristes qui viennent 'visiter' l'étendue des dégâts, une ville entièrement sinistrée, et un nombre inquiétant de scandales quant aux véritables causes de la destruction, aux remboursements non effectués pour cause de petites clauses ou de jeu sur les mots, etc, etc, etc. La différence entre les deux cartes postales tient essentiellement en la visite d'une touriste peu conventionnelle, une dénommée Katrina, qui aurait eu quelque peu du mal à se retenir.

The Pacific, dirigée par Bruce McKenna

Posté le 17 septembre 2010

7 décembre 1941 : les Japonnais attaquent Pearl Harbor, enclenchant par là même l'entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale. Et comme d'habitude, les services de propagande faisant dans ces cas-là des merveilles, nombre de jeunes se sentent soudainement l'âme de guerriers, prêts à aller défendre leur pays, ou, comme ils le disent si poétiquement, "prêts à tuer du jap". Oui mais voilà, la guerre des adultes est souvent bien différente de celle pratiquée dans les cours de récréation, et lorsque les balles fusent et que les cadavres s'empilent, nombreux sont ceux qui ne tiennent pas le choc, du moins parmi ceux qui survivent aux premiers assauts. Les autres doivent faire face aux images qu'ils n'avaient pas prévu de voir, encore moins de vivre.

The Wire – Sur écoute, créé par David Simon

Posté le 5 septembre 2010

C'est un projet tentaculaire qui s'étend sur 5 saisons, toutes prenant place à Baltimore. C'est un véritable défilé de personnage, de situations, d'actions, de réactions, parfois de clichés, mais aussi de très grands moments télévisuels. C'est une série tellement riche et bien menée, que l'on pourrait en parler des années durant sans jamais épuiser le sujet.

Il y a McNulty, il y a Aavon Barksdale, il y a Lester Fremon, et Snoop et Chris, il y a l'inénarrable Omar, le maire, le sénateur, il y a Bubbles et Proposition Joe, Bodie et Poop et mille autres que j'oublie forcément dans cette fresque digne d'une petite odyssée. Mais le personnage principal de cette incroyable série où les arcs narratifs se croisent et s'entrecroisent n'est autre que la ville dans laquelle tout prend place, la ville de Baltimore.

Six Feet Under, de Alan Ball

Posté le 18 juillet 2010

La mort peut parfois être ironique. Nathaniel Fischer, entrepreneur en pompes funèbres, a dû souvent se le répéter avant d'être percuté par un bus alors qu'il était au volant de son corbillard. C'est là l'élément fondateur de la série, de son genre, et c'est également celui qui permet une introduction de quasiment tous les personnages que nous allons suivre au cours des cinq excellentes saisons de la série.

Il y a ainsi Nathaniel Fischer Junior, le fils prodigue qui voulait absolument tout sauf devenir directeur funéraire, il y a David, son frère, homosexuel refoulé qui a suivi les pas du père dans l'espoir de le satisfaire. Il y a Ruth, leur mère, qui est soudain confronté à un grand vide, elle qui ne vivait que pour rendre mari et famille heureux doit désormais apprendre à s'occuper d'elle même. Et il y a Claire, la cadette, adolescente qui se cherche à travers les drogues et les arts, marquée qu'elle a été par sa croissance au milieu des morts et de leur préparation.